Accueil >> Inspirations >> Sorties et voyages >> Le Jour de l'An dans le monde

Le Jour de l'An dans le monde

Les origines de Jour de l’An sont multiples. Rites religieux et païens se mêlent drainant l’ensemble des croyances populaires pour la plupart autour du solstice d’hiver.

cliquez sur les images pour les agrandir

La Saint Sylvestre

On trouve des traces de célébrations d’une fête dans l’ancienne Babylone marquée par différents rites. Dans l’Egypte antique, le premier jour du calendrier portait en lui un message de renouveau, avec en point d’orgue la crue du Nil. Mais c’est en 46 avant JC que Jules César opta pour le 1er janvier pour célébrer le nouvel an. Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu des portes et des commencements. Durant de copieux repas qui se clôturaient par les jeux du cirque, ils échangeaient des offrandes : rameaux, confiseries, pièces et médailles. Cette tradition perdure dans les étrennes que l’on offre encore aujourd’hui aux enfants. Et c’est au prêtre romain Sylvestre – qui fut canonisé pour sa grande bravoure – que l’on doit le nom de la nuit du 31 décembre au 1er janvier.
En Occident, il est de coutume de célébrer le nouvel an par un grand repas le 31 au soir, en général avec des amis. C’est le réveillon de la Saint-Sylvestre. Les cordons bleus rivalisent de talents pour honorer leurs convives et à minuit on se souhaite la bonne année en s’embrassant sous le gui.

Us et coutumes

Il existe toutefois des particularités dans la manifestation de cette grande fête. Elles sont parfois oubliées, anecdotiques, mais portent l’empreinte des traditions d’un pays. Dans la province de Liège, en Belgique, une pièce est glissée sous l’assiette de choucroute pour avoir de l’argent toute l’année. En Espagne, on mange un grain de raisin à chacun des douze coups de minuits. En Italie, le jour du Capodano, il est de coutume de préparer des plats spéciaux. Souvent à base de graines, par exemple des brioches, ou des gâteaux enrobés de miel, ils sont censés apporter richesse et abondance. En Angleterre, l’invité doit passer le seuil de la maison de son hôte après minuit avec une pièce de monnaie (symbole de richesse), du
charbon (pour la chaleur) et du sel (pour la nourriture). En Grèce, les enfants chantent les « Kalanda » de maison en maison, et l’on célèbre Saint-Basile protecteur des humbles. Aux Pays-Bas, le 31 décembre résonne du bruit des pétards et feux d’artifice, exceptionnellement autorisés ce jour-là.

Le monde à l’unisson

Les arbres à voeux en Chine, les 108 coups de gong au Japon, les gâteaux-semelles en Mongolie, les mannequins de chiffons brûlés au Pérou, les musiques traditionnelles au Québec… Chaque pays possède ses croyances et ses rites pour accueillir la nouvelle année, ses bonheurs et ses joies, et chasser les mauvais souvenirs de celle qui se termine. Même s’il n’est pas célébré le même jour dans le monde, le Nouvel An est synonyme de fête et d’espoir pour tous.


Des fleurs pour l'occasion

Une belle table pour recevoir vos amis, c’est aussi une composition florale exceptionnelle, une note d’élégance qui fera la différence. N’hésitez pas à solliciter les fleuristes du Jardin des Fleurs. Ils vous proposeront la création adaptée à votre intérieur. Vous pouvez aussi prévoir des mini-bouquets
déposés aux creux de chaque assiette. Une fois séchés, ils évoqueront le souvenir d’une agréable soirée.

Les produits Jardin des Fleurs

A lire aussi

La fête des mères à travers le monde
Sportive, cuisinière, artiste, aimante… Quelle que soit la personnalité d’une maman, une journée spéciale lui est dédiée pour la remercier d’être présente tout au lo[...]