Accueil >> Flor addict >> Variétés >> Histoire de feuillages

Histoire de feuillages

Il donne le volume dans les bouquets, il met en évidence les fleurs qui le composent, il apporte parfois une couleur ou une forme introuvable chez les fleurs… voici le feuillage coupé ! Nous n’y faisons pas forcément attention mais il a pourtant le second rôle dans les bouquets… donnant la réplique à chaque fleur pour les mettre davantage en valeur !

cliquez sur les images pour les agrandir

Issus de production ou « glanés » (légalement)

Les feuillages coupés sont produits en pleine terre ou sous serre, mais ils sont aussi parfois glanés dans des coins de nature verdoyante et productive. En Italie, les feuillages coupés sont cultivés sur des terrains en escaliers, dotés d’ombrières pour les protéger des rayons du soleil les plus brûlants. Les feuillages les plus couramment produits en Italie sont ceux issus de buissons ou d’arbustes, à savoir l’Eucalyptus, le Lentisque ou le Ruscus mais aussi l’Aralia. La production en pleine terre est également pratiquée sous les tropiques afin de profiter de la richesse du climat. La cordyline par exemple pousse extrêmement bien en Afrique de l’Ouest. La production sous serre est davantage pratiquée dans les pays au climat tempéré comme les Pays-Bas, où poussent les feuilles d’Anthurium ou de Monstera.


Les feuillages coupés sont aussi parfois simplement glanés par des cueilleurs professionnels sous contrôle des autorités locales. Le Beargrass est ainsi cueilli aux États-Unis dans la forêt Umpqua, sur des zones clairement identifiées sur une carte. Un permis est requis et encadre très précisément la cueillette, qui n’est autorisée que du 1er octobre au 30 avril. Les cueilleurs achètent le permis pour la semaine au tarif de 50 dollars et ont ainsi le droit de récolter jusqu’à 500 kilos de feuillages. Ils ont l’obligation de ne pas arracher le système racinaire pour garantir la régénération des feuilles.

Des formes et des usages

Les feuillages coupés sont divers et variés. Ils se présentent parfois en feuille unique, en rameau feuillu ou adoptent des formes inattendues ! Les fleuristes ont su exploiter la morphologie particulière de chaque feuillage pour embellir leurs confections. Feuillage de calage, décoratif, structurant… à chacun son usage ! Les plus denses comme le Salaal permettent de maintenir chaque fleur à la place désirée et de donner au bouquet une belle forme ronde.

En général, le fleuriste utilise alternativement une fleur et un feuillage pour agencer harmonieusement sa composition. D’autres feuillages peuvent être roulés, tissés ou pliés et apportent ainsi une touche graphique à l'ensemble, révélant souvent la beauté des fleurs qui y sont adossées. Ce sont par exemple les feuillages comme le flexigrass, le beargrass ou le steelgrass (les feuillages ‘herbes’) ou le pandanus, la cordyline et le typha. Enfin, les feuilles uniques comme celles d’aralia, d’anthurium, de monstera ou de chico permettent de donner un beau volume au bouquet rond ou en hauteur et apporte une note exotique. Ces derniers sont aussi nommés les feuillages ‘calme’ en raison de leur surface lisse et plane, en opposition aux feuillages ‘nerveux’ que sont l’eucalypstus ou le lentisque.

Petite ou grande feuille : à chacune sa catégorie !

Les feuilles coupées sont toujours calibrées et classées par catégories. Pour les feuilles unitaires, la mesure considérée sera le diamètre de la feuille (monstera, cocos, chamaerops). Pour les feuilles allongées les producteurs considéreront la longueur de la feuille (pandanus, beargrass). Le poids de la botte sera pris en compte pour les feuillages comme l’eucalyptus ou le lentisque.

Quelques feuillages aux usages spécifiques ! Le sapin Nordmann, issu de production française est utilisé pour réaliser les couronnes de Noël ! En Italie et dans certaines villes du Sud de la France, comme à Nice, le dimanche des rameaux est marqué par la confection de sculptures végétales en jeunes feuilles de palmier Phoenix. Souvent de couleur blanche, car elles ont été maillotées pour ne pas se colorer en vert, elles sont ensuite tressées en diverses formes de fleurons, de croix ou de volutes.

Votre plante verte  est peut-être un feuillage coupé !
Beaucoup de feuillages coupés sont les mêmes plantes que celles que nous avons dans nos intérieurs ! L’aralia, la cordyline, l’anthurium sont
des plantes d’appartement courantes ! Vous les retrouverez peut-être aussi dans votre prochain bouquet !